Le syndrome de west, connu sous le nom de spasmes infantiles, est une forme rare d’épilepsie du nourrisson. Le syndrome de west est relié à l’âge, ommençant entre le 3e et 12e mois de vie, plus généralement le 5e mois. Le syndrome de west est souvent causé par un mauvais fonctionnement du cerveau dont les origines peuvent être prénatales, périnatales (pendant l’accouchement) ou postnatales. L’enfant atteint du syndrome de west présente des mouvements brefs ressemblants à des tics, s’accompagnant de spasmes des muscles et d’une tonicité élevée. Ces contractions sont mieux visibles aux membres supérieurs et sont fréquemment suivi d’un pleur. Elles surviennent fréquemment au réveil et apparaissent par salves de quelques secondes. Ces troubles moteurs s’accompagnent d’une régression des acquisitions et de perturbations du contact de l’enfant avec l’extérieur. Le traitement est médicamenteux. Il doit être mis en place rapidement pour limiter la dégradation cognitive liée à l’épilepsie. Pour Alex : d’abord SABRIL. L’effet du SABRIL doit être contrôlé par la disparition des spasmes et des anomalies EEG. Echec pour le SABRIL. Ensuite l’administration de corticoïdes « HYDROCORTISONE » pour stopper les spasmes. Traitement efficace pour Alex. Un traitement long et lourd. Dernières crises pour Alex en février 2008.

      
      
      

Expérience I-RUN

 

Vous souhaitez nous aider ?

 

Manifestations


Voir toutes les manifestations